domingo, 23 de agosto de 2015

Passion


Foto di A. C. Cappi


Poème de Fabio Viganò


Tu  coules  encore  lentamente  dans  les  veines
lymphe   vitale  qui  nourrit  le  coeur ,
passion  de  fer  et  de  feu
d’amour  tu  nou  enflammes.

Encore  insatisfaite  tu  ressurgis
jamais  dompté  par  l’âme  humaine,
rompant  les  intimes  indécisions  suspendues ,
nous  découvrant  comme  tes  amants  tremblants.

Les  sombres  obscurités  apparurent  à  l’horizon
s’évanouissent  dans  le  crépuscule  du  soleil  couchant;
la  nuit  se  tait  et  les  âmes  se  taisent
absent  je  me  perds  dans  tes  yeux.


Voir aussi...

De sang et de feu
Jeu d'enfant
Le sacrifice
Le décret
Mysticisme

No hay comentarios:

Publicar un comentario